Jocelyn Paquette Granby | Jocelyn Paquette: De Plus en Plus de Canadiens Choisissent des Prêteurs Alternatifs
Jocelyn Paquette de Granby est un entrepreneur et exécutif canadien qui conduit un certain nombre de sociétés non financières privées traditionnelles.
Jocelyn Paquette Granby
22
post-template-default,single,single-post,postid-22,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

Jocelyn Paquette: De Plus en Plus de Canadiens Choisissent des Prêteurs Alternatifs

Jocelyn Paquette: De Plus en Plus de Canadiens Choisissent des Prêteurs Alternatifs

En raison de directives d’hypothèque et de financement de plus en plus strictes dans les banques canadiennes, les prêts alternatifs ont gagné en popularité ces dernières années. La concurrence accrue sur le marché a profité aux emprunteurs car ces nouveaux prêteurs offrent des taux et des produits destinés à séduire les entreprises.

Le secteur hypothécaire alternatif est en plein essor. On estime que, depuis la grande récession de 2008-2009, le marché des prêts hypothécaires alternatifs est passé d’une croissance annuelle de 0,8 pour cent à environ 25 pour cent.

« Ils [les prêteurs alternatifs] offrent des options pour une gamme d’emprunteurs potentiels, que ce soit des personnes endettées, des personnes récemment divorcées, ou encore des travailleurs indépendants qui se versent un faible salaire pour des raisons fiscales », déclare Jason Scott, courtier chez Mortgage Group, une société basée à Edmonton.

Selon Canadian Mortgage Inc., l’afflux d’activité pour les prêteurs alternatifs peut également être attribué à leur processus de demande plus facile, au fait qu’ils sont moins rigides et complexes, et à leur absence de frais d’assurance obligatoire.

Ces avantages sont particulièrement attrayants pour les nouveaux acheteurs qui ne disposent pas de relations solides avec des banques ou avec des institutions financières traditionnelles. Ces nouveaux acheteurs représentaient 45 pour cent de l’ensemble du marché entre 2013 et 2015, ce qui représentait une grande partie de l’ensemble de l’industrie.

Toutefois, certains prêteurs alternatifs offrent plus que de simples prêts hypothécaires aux nouveaux acheteurs. Le prêt alternatif est également devenu une option viable pour les constructeurs de maisons et pour ceux qui ont besoin d’un prêt pour éviter une saisie.
Conçus pour aider les constructeurs à terminer leur projet ou pour aider des familles à rester dans leur maison, ces prêts alternatifs comblent un vide laissé par les banques qui ne veulent plus prendre aucun risque.

Je sais que vous êtes probablement en train de dire: « Cher Jocelyn Paquette je parie que les tarifs de ces produits sont très élevés. »

En réalité, ils ne le sont pas.

Du fait que les prêteurs alternatifs ont commencé à saturer le marché, les taux pour la construction de logements et ceux des prêts résidentiels sont très compétitifs. En plus d’offrir des tarifs raisonnables, les constructeurs de maisons se tournent vers l’industrie des prêts alternatifs car les conditions sont plus souples. Cela permet aux constructeurs de logements de rembourser leur prêt plus rapidement, grâce à des taux d’intérêt plus faibles.

Alors qu’une partie du secteur canadien du logement continue de croître de façon exponentielle et que les marchés gonflent dans tout le pays, la demande de prêts et de financement alternatifs devrait également croître.

La croissance supplémentaire dans le secteur, induite par les tarifs des logements, est également attribuée au nombre croissant de travailleurs indépendants et d’entrepreneurs que les banques jugent trop risqués.

La demande constante devrait également maintenir les tarifs à un niveau relativement bas, permettant à de nombreuses personnes de réaliser leur rêve de posséder une maison.