Jocelyn Paquette Granby | Jocelyn Paquette : Nouvelles Règles de Prêts Hypothécaires et Propriété Immobilière
Jocelyn Paquette de Granby est un entrepreneur et exécutif canadien qui conduit un certain nombre de sociétés non financières privées traditionnelles.
Jocelyn Paquette Granby
33
post-template-default,single,single-post,postid-33,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

Jocelyn Paquette : Nouvelles Règles de Prêts Hypothécaires et Propriété Immobilière

Jocelyn Paquette : Nouvelles Règles de Prêts Hypothécaires et Propriété Immobilière

Les nouvelles règles de prêts hypothécaires canadiennes plus strictes, qui sont entrées en vigueur fin novembre cette année, n’ont fait que compliquer la tâche des acheteurs qui souhaitent devenir propriétaires, en particulier pour ceux dont c’est la première fois et qui doivent obtenir un prêt hypothécaire assuré pour remplir les conditions requises pour l’achat d’une maison.

Un prêt hypothécaire assuré est nécessaire pour tous les acheteurs potentiels qui proposent de payer 20 pour cent ou moins du coût de la maison. Les règles hypothécaires renforcées exigent maintenant que tous les nouveaux demandeurs de prêts hypothécaires assurés passent un « test de résistance », qui essaie de prédire s’ils peuvent tenir le rythme des paiements hypothécaires en fonction du niveau actuel de leur salaire, si les taux d'intérêt devaient être augmentés.

Dans le cadre de ces nouvelles règles, les emprunteurs potentiels seront évalués sur leur capacité à payer leur hypothèque si les taux affichés atteignaient leur plus haut niveau sur une période de cinq ans, qui selon la Banque du Canada est actuellement de 4,64 pour cent en moyenne.

Les règles plus strictes, qui ont été annoncées pour la première fois à la mi-octobre, visaient un règlement de 1998 qui avait réduit l'acompte minimal de 10 pour cent à 5 pour cent pour les acheteurs d'une première maison. La mesure qui a été mise en œuvre pour stimuler la croissance économique en 1998 a aidé des milliers de Canadiens à acheter leur première maison à la fin des années 90 et au début des années 2000.

Revenons maintenant en 2016, Vancouver et Toronto sont 14 ème et 16 ème sur la liste des marchés immobiliers les plus élevés du monde. Bien que la nouvelle règle du test de résistance s'applique à l'ensemble du pays, de nombreux analystes estimenta déclaré Ron Alphonso, qu'elle vise surtout à soulager et à dégonfler les marchés immobiliers à Vancouver et à Toronto.

Bien qu'il soit encore trop tôt pour évaluer l’étendue réelle de l’impact de ces nouvelles règles dans tout le pays, il a été dit que les règles plus strictes pourraient pousser davantage d'acheteurs potentiels à chercher des prêteurs alternatifs pour les aider à concrétiser leur rêve d'accéder à la propriété.

Certains des prêteurs alternatifs du Canada sont dans une position favorable, étant donné que les petits prêteurs hypothécaires ne sont pas limités par la règle du test de résistance car ils ne sont pas couverts par une assurance hypothécaire.

« Ces règles ne s'appliquent qu'aux banques », a déclaré Ron Alphonso, directeur d'un fonds hypothécaire privé basé à Toronto. « Elles ne s'appliquent pas à certains de nos prêteurs secondaires. »

Au cours des dernières années, le secteur des prêts hypothécaires alternatifs s'est développé à un rythme soutenu. Dans une étude réalisée en 2015 par la CIBC, la part de marché des prêteurs alternatifs se situait aux alentours de 2,2 pour cent de l'ensemble des prêts hypothécaires.

En raison des prix élevés des marchés immobiliers et du caractère changeant et saturé du marché de l'emploi, les gens se tournent vers des hypothèques alternatives pour diverses raisons.

« Dans certaines circonstances, il est préférable pour un client de prendre une première et une deuxième hypothèque plutôt que de payer une prime d'assurance à ratio élevé », note Rajan Kaushal, président de Tribecca, basée à Toronto. « Cependant, il est préférable d'avoir ces deux options disponibles pour le consommateur final. »

En couplant la croissance régulière du secteur hypothécaire alternatif avec les nouveaux règlements hypothécaires assurés, on peut spéculer que le marché pourrait connaître une augmentation de sa croissance au cours de la prochaine année.